Ils ont écrit

Agnès a toujours tant donné, sans rien garder, sans rien se garder.

Nous rendons grâce pour ce qu'elle est pour nous.

Nous prions pour vous qui restez là, afin de retrouver, autrement, sa chaleureuse présence. Sylv +dom

 

Magnifique !!!!!!!!!!!je tombe à l'instant sur ce site et l'ai parcouru.........

Franchement je ne l'ai pas connue personnellement, plutôt Adriano par l'église de Chevry.......mais j'ai les larmes aux yeux !

C'est super émouvant, les textes écrits par ses enfants, toute cette émotion, tout cet Amour....d'une Maman si exceptionnelle.......

Merci, merci pour ce site, vraiment.............

Je prie le Seigneur pour qu'il la protège et la garde à ses côtés, et surtout qu'elle continue d'aimer son mari et ses enfants de là haut.......

Ils ont encore tellement besoin d'elle ! Odyl

 

J'ai pu lire le site d'Agnès... quelle bonne idée! Agnès reste tellement présente, son sourire puisé à la source divine, je le vois quand je pense à elle, il apporte tant de chaleur et de bonté. cath

 
Nous avons prié tous ensemble hier (st Paul de Chevry, le 15 mars 2008) dans cette église en forme de croix brisée... tous ceux qui vous aimaient, qui ont aimé et apprécié Agnès.

Cette prière qui montait du fond de notre coeur, comme un encens et une supplication vers le Seigneur... je la garde dans mon coeur et je continue à prier pour vous, que le Seigneur vous accompagne, vous protège et demeure en vous... ce Dieu qui aime chacun de nous... une petite goutte d'eau au milieu de votre peine. Mad
 
J'aimais la douceur du visage d'Agnès !
Soeur Michèle
(...) vous dire que ce soir (veillée de Pâques, à Gif) quand nous chanterons notre foi et notre confiance, quand je n'entendrai pas devant moi la voix d'Agnès, si belle et si claire, je me dirai qu'elle est en train de chanter toute seule quelque part, devant Celui et pour Celui qui l'aime et reçoit son chant. Phil
Chaque rencontre avec Agnès était toujours riche, chaleureuse, vraie. Marie-Christine

Cher Adriano,
je découvre ce site qui rend hommage au don qu'a été et qu'est Agnès pour sa famille,
pour ses proches, pour l'Eglise.
Te dire notre profonde communion de prière et d'espérance,
à laquelle s'associe l'équipe de l'OCH dans sa prière quotidienne.
Amitié. Philippe de Lachapelle

 

Cher Adriano, La douloureuse nouvelle du départ d'Agnès m'a particulièrement affectée;
j'ai du mal à y croire.

Je ne connaissais pas énormément Agnès mais les quelques trop rares moments
partagés avec elle resteront très forts.

Agnès est quelqu'un qui ne pouvait pas laisser indifférent;
échanger avec elle était très enrichissant, très captivant.

J'appréciais sa douceur, sa gentillesse et son regard bienveillant et réaliste pour les autres; avec elle on pouvait aborder tous les sujets les plus divers, elle dégageait une très grande ouverture d'esprit
qui rassurait et donait sens à l'échange.

Oui, j'ai beaucoup apprécié Agnès et lui garderai à jamais beaucoup d'estime et d'affection. Mon seul regret aujourd'hui, c'est de n'avoir pas pris plus de temps pour nous rencontrer plus souvent; mais ce sentiment découle peut-être de son départ subit que de l'impression d'avoir raté quelque chose. Aussi je préfère rester sur le souvenir de son sourire et des rares mais si chaleureux moments partagés.

De plus je comprends très bien sa maladie et son geste dans la mesure où moi-même je l'ai personellement connue. La souffrance psychologique est plus douloureuse à vivre que la souffrance physique surtout en raison du fait qu'elle est toujours très mal comprise,
qu'elle dépasse et le malade et l'entourage.

Donc, cher Adriano, je saisis l'immense chagrin qui te touche, toi et tes enfants et je m'y associe du plus profond de mon coeur. A ma manière je prie pour vous et avec vous. leh

 
 
Merci, Agnès, pour ce que tu as fait pour le rapprochement de nos églises (...) merci pour cette bonté qu'on lisait dans ton regard. Anonyme
 
Très cher Adriano, "L'absence n'est-elle pas, pour qui aime, la plus efficace, la plus vivace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences?" (Proust)
Céline et Florent
VOIR ... ECOUTER...PARTICIPER…PRIER...
 


Agnès a toujours tant donné, sans rien garder, sans rien se garder.

Nous rendons grâce pour ce qu'elle est pour nous.

Nous prions pour vous qui restez là, afin de retrouver, autrement, sa chaleureuse présence. Sylv +dom

 

Magnifique !!!!!!!!!!!je tombe à l'instant sur ce site et l'ai parcouru.........

Franchement je ne l'ai pas connue personnellement, plutôt Adriano par l'église de Chevry.......mais j'ai les larmes aux yeux !

C'est super émouvant, les textes écrits par ses enfants, toute cette émotion, tout cet Amour....d'une Maman si exceptionnelle.......

Merci, merci pour ce site, vraiment.............

Je prie le Seigneur pour qu'il la protège et la garde à ses côtés, et surtout qu'elle continue d'aimer son mari et ses enfants de là haut.......

Ils ont encore tellement besoin d'elle ! Odyl

 

J'ai pu lire le site d'Agnès... quelle bonne idée! Agnès reste tellement présente, son sourire puisé à la source divine, je le vois quand je pense à elle, il apporte tant de chaleur et de bonté. cath

 
Nous avons prié tous ensemble hier (st Paul de Chevry, le 15 mars 2008) dans cette église en forme de croix brisée... tous ceux qui vous aimaient, qui ont aimé et apprécié Agnès.

Cette prière qui montait du fond de notre coeur, comme un encens et une supplication vers le Seigneur... je la garde dans mon coeur et je continue à prier pour vous, que le Seigneur vous accompagne, vous protège et demeure en vous... ce Dieu qui aime chacun de nous... une petite goutte d'eau au milieu de votre peine. Mad
 
J'aimais la douceur du visage d'Agnès !
Soeur Michèle
(...) vous dire que ce soir (veillée de Pâques, à Gif) quand nous chanterons notre foi et notre confiance, quand je n'entendrai pas devant moi la voix d'Agnès, si belle et si claire, je me dirai qu'elle est en train de chanter toute seule quelque part, devant Celui et pour Celui qui l'aime et reçoit son chant. Phil
Chaque rencontre avec Agnès était toujours riche, chaleureuse, vraie. Marie-Christine

Cher Adriano,
je découvre ce site qui rend hommage au don qu'a été et qu'est Agnès pour sa famille,
pour ses proches, pour l'Eglise.
Te dire notre profonde communion de prière et d'espérance,
à laquelle s'associe l'équipe de l'OCH dans sa prière quotidienne.
Amitié. Philippe de Lachapelle

 

Cher Adriano, La douloureuse nouvelle du départ d'Agnès m'a particulièrement affectée;
j'ai du mal à y croire.

Je ne connaissais pas énormément Agnès mais les quelques trop rares moments
partagés avec elle resteront très forts.

Agnès est quelqu'un qui ne pouvait pas laisser indifférent;
échanger avec elle était très enrichissant, très captivant.

J'appréciais sa douceur, sa gentillesse et son regard bienveillant et réaliste pour les autres; avec elle on pouvait aborder tous les sujets les plus divers, elle dégageait une très grande ouverture d'esprit
qui rassurait et donait sens à l'échange.

Oui, j'ai beaucoup apprécié Agnès et lui garderai à jamais beaucoup d'estime et d'affection. Mon seul regret aujourd'hui, c'est de n'avoir pas pris plus de temps pour nous rencontrer plus souvent; mais ce sentiment découle peut-être de son départ subit que de l'impression d'avoir raté quelque chose. Aussi je préfère rester sur le souvenir de son sourire et des rares mais si chaleureux moments partagés.

De plus je comprends très bien sa maladie et son geste dans la mesure où moi-même je l'ai personellement connue. La souffrance psychologique est plus douloureuse à vivre que la souffrance physique surtout en raison du fait qu'elle est toujours très mal comprise,
qu'elle dépasse et le malade et l'entourage.

Donc, cher Adriano, je saisis l'immense chagrin qui te touche, toi et tes enfants et je m'y associe du plus profond de mon coeur. A ma manière je prie pour vous et avec vous. leh

 
 
Merci, Agnès, pour ce que tu as fait pour le rapprochement de nos églises (...) merci pour cette bonté qu'on lisait dans ton regard. Anonyme
 
Très cher Adriano, "L'absence n'est-elle pas, pour qui aime, la plus efficace, la plus vivace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences?" (Proust)
Céline et Florent
VOIR ... ECOUTER...PARTICIPER…PRIER...
 
 
retour
haut de page

 
debut
Document sans nom